Faire son miel d’un buisson


Cyclopia maculata, le buisson à miel de la région de Genadendal en Afrique du Sud

Un programme sur les savoirs autochtones aide une communauté sud-africaine à tirer de meilleurs revenus d’une plante à tisane. Les agriculteurs, proches de la ville de Genadendal, apprennent à produire des variétés de buissons à miel (Cyclopia maculata) sur un mode durable et à tirer profit de la popularité croissance de ce “thé” sur les marchés d’outre-mer. “Nous pensons que le type de buisson à miel qui pousse naturellement dans la région de Genadendal a un fort potentiel économique qui peut être libéré au profit des communautés locales”, affirme le professeur Lizette Joubert, du Conseil pour la recherche agricole.

Les chercheurs sont en train de recenser les propriétés médicales du buisson à miel local et d’identifier les niches de marché. L’Afrique du Sud produit environ 200 t de cette plante par an dont l’essentiel est exporté vers l’Europe. En coopération étroite avec l’Association des petits paysans de Genadendal, les chercheurs ont établi une parcelle de démonstration et élaboré des recommandations pour la culture en pépinière, les pratiques agricoles et la transformation. Des projets sont en cours pour ajouter de la valeur à cette plante grâce à la fabrication d’extraits pour les industries alimentaires et cosmétiques.



 
Haut de la page